+33 (0)2 40 48 74 33

Comment choisir sa batterie?

Après notre article sur « comment choisir son moteur électrique » beaucoup d’internautes se sont posés la question du choix de la batterie.

En effet, il existe aujourd’hui de nombreux types de batteries. Chez Ruban Bleu, nous ne les commercialisons pas toutes car elles ne sont pas adaptées à nos bateaux, nos moteurs, ou elles ne correspondent pas au positionnement de notre marque. Il se pourrait néanmoins qu’à terme, nous développions des bateaux pouvant utiliser de nouvelles technologies, plus puissantes, utilisant notamment les technologies de batterie lithium (lithium-ion, lithium-po qui a quasiment les mêmes caractéristiques que le lithium-ion, le gel en plus et lithium-fer-phosphate, moins cher)

Dans ce billet, nous aborderons les batteries dans tous leurs états! Plongeons dans l’univers acide de la charge et de la décharge…

  1. Quelle batterie choisir pour un moteur de bateau ?
    1. Quelle batterie choisir pour de la navigation fluviale ?
    2. Quelle batterie choisir pour de la navigation maritime ? 
    3. Comment faire un diagnostic énergétique ?
  2. Comment choisir sa batterie de bateau électrique ? 
    1. Comment choisir sa batterie de moteur électrique ?
      1. Les batteries à décharge lente
      2. Les batteries à double usage
    2. Comment choisir sa batterie de moteur thermique ?
      1. La batterie de démarrage
      2. Les batteries mixtes
  3. Quelle batterie choisir pour un moteur de chariot élévateur / Fenwik ?
  4. Quelle batterie choisir pour une éolienne
    1. La batterie plomb ouvert pour une éolienne
    2. La batterie AGM pour une éolienne
  5. Quelle batterie choisir pour des panneaux solaires

 

Quelle batterie choisir pour un moteur de bateau ?

La crainte des plaisanciers comme des marins d’eau douce est de faire chavirer l’acide présent dans les batteries à la moindre petite vague latérale. Même s’il est vrai que le risque zéro n’existe pas, dans la navigation fluviale il est assez rare de voir ce genre de phénomène. Cependant, pour de la navigation maritime, nous préconisons tout de même des batteries gel.

Quelle batterie choisir pour de la navigation fluviale ?

Si vous possédez un de nos bateaux, votre électricité ne sera utilisée quasi uniquement que par le moteur. Cette utilisation est donc simple, en fonction du modèle et du moteur. Attention, ce tableau ne s’applique qu’aux moteurs d’origine :

Batterie utilisée (Volts / ampères heure) Total du parc batterie
Ace 12V 2 x 6V/320Ah 12V/320Ah
Ace 24V 4 x 6V/320Ah 24V/320Ah
SCOOP 4 x 6V/320Ah 24V/320Ah
MOST 12 x 2V/540Ah 24V/540Ah
SENSAS 4 x 6V/320Ah 24V/320Ah
Ruban Bleu 2 x 12V/180Ah 24V/180Ah

Si vous ne possédez pas l’un de nos bateaux électriques, avant toute chose, notre devoir de conseil vous préconise d’en acheter un 😉 Si vous vous êtes embarqué dans l’achat d’une autre embarcation de toute sorte, type péniche ou autre, il vous faudra faire un diagnostic de vos besoins en électricité. Souhaitez-vous naviguer électrique ou simplement utiliser l’électroménager et la lumière à bord ? Dans tous les cas, avant toute chose, il vous faudra faire un bilan énergétique de vos appareils. Il vous permettra de constater dans quelle mesure votre bateau est énergivore et comment l’améliorer pour réduire votre consommation d’électricité.

Quelle batterie choisir pour de la navigation maritime ? 

La navigation maritime implique un balancement plus important des batteries et du liquide qu’il pourrait contenir. Ainsi, il est préférable d’utiliser des technologies de type GEL ou AGM, étanches qui ne provoqueront pas de fuite d’acide. Il faut cependant savoir que ces batteries sont plus cher et ont une capacité cyclique inférieure aux batteries plomb ouvert. Ces batteries sont souvent vendues sous le terme de batterie marine. De plus, les moteurs pour navigation maritime sont plus puissants que les moteurs pour navigation fluviale. Il faut donc acheter des batteries conséquentes.

Comment faire un diagnostic énergétique ? 

Un diagnostic énergétique se fait simplement en additionnant la consommation et les besoins de chaque appareil à bord : machine à laver, ordinateur, ampoules, four, grille-pain, tout de chez tout. Suivant les appareils, vous aurez des valeurs en Watt ou en ampères. Il vous faudra ensuite calculer le tout sur une base de 24H : combien de temps utilisez-vous tel ou tel appareil par jour?

Ensuite, en fonction de la vitesse que vous souhaitez atteindre, de la résistance de l’eau, du courant, des vagues et de la taille de votre bateau, vous pourrez définir précisément vos besoins. En effet, cela prend environ une centaine d’années avant de savoir quelle batterie choisir et qui sait, dans cent ans, il  existera peut-être des batteries à la ion-lune ou ion-mars !

Trêve de plaisanterie, nous travaillons à un petit algorithme dans lequel vous pourrez rentrer les informations de votre bateau et une réponse vous sera donnée automatiquement. Cela fonctionnera pour bateau de type péniche, voilier, barge, double coque (catamaran), bateau de plaisance et yacht. D’ici là, il suffit de connaitre ses besoins dans le sens large du terme.

En navigation fluviale, les vagues ne sont généralement pas assez importantes pour justifier l’achat de batteries GEL, plus chères et qui ont une capacité de cycles réduite vis-à-vis des batteries à plomb ouvert. Mais attention à ne pas faire de généralités, sur certains lacs et certaines rivières, les vagues sont plus importante et la question d’achat de batterie GEL peut se poser.

Comment choisir sa batterie de bateau électrique ?

En fonction de l’utilisation et de vos besoins, les choix de batteries différeront avec un voltage et un ampérage plus ou moins important. Ainsi vous retrouverez deux catégories correspondant à deux besoins spécifiques (notamment suivant le type de moteur) : alimenter un système de propulsion électrique complet ou seulement allumer un moteur thermique.

Comment choisir sa batterie de moteur électrique ? :

  1. Les batteries à décharge lente (ou batterie de servitude) :

Elles vont être utilisées pour des utilisations plus longues, constantes, équilibrées et sans trop de fluctuations. Contrairement aux batteries de démarrage, les plaques de plomb présentes dans ces batteries vont être plus épaisses et moins nombreuses, caractérisant moins d’échange dans l’électrolyte. La capacité de la batterie est donc plus importante sur le long terme. Elles sont utilisées pour alimenter l’électroménager comme la glacière, le réfrigérateur, lumières et feux de navigation, outils de navigation, pompe à eau, sondeur…

  1. Les batteries à double usage :

C’est à la frontière de la batterie de démarrage et de la batterie à décharge lente. Elles sont conseillées pour une utilisation mixte comme l’utilisation d’un moteur thermique et l’utilisation de nombreux appareils à bord.

Comment choisir sa batterie de moteur thermique ?

  1. La batterie de démarrage :

    Utilisée principalement comme batterie pour le démarrage des moteurs, cette batterie envoie une forte intensité d’électricité au démarreur pendant un court instant. Elle sera par la suite utilisée pour l’éclairage et le bon fonctionnement des outils à bord. Cette technologie est souvent présente sur les petites embarcations à moteur :

    • Barque de pêche
    • Semi-rigide ou rigide
    • Zodiacs
    • Hors-bord
    • Annexes
  2. Les batteries mixtes :La technologie de cette batterie existe aujourd’hui sous plusieurs formes :
    1. Batterie Plomb ouvert : C’est le type de batterie le plus répandu
    2. Batterie Gel : C’est une batterie sans entretien qui va être utile pour la navigation en eaux houleuses avec de fortes vagues. Cependant ces batteries ont une durée de vie inférieure aux batteries au plomb : environ 500 à 600 cycles contre 800 à 900.
    3. Batterie AGM : C’est aussi une batterie qui ne nécessite aucun entretien : la technologie à l’intérieur va transformer l’eau en oxygène. L’acide y est contenu dans des buvards éponge. Il y a un petit dégazage notamment après un temps de charge de la batterie. Celui-ci s’effectuera par la soupape dédiée à cet effet.

Quelle batterie choisir pour un moteur de chariot élévateur / Fenwik ?

Les batteries de chariots élévateurs ont indispensablement besoin d’une batterie de démarrage pour activer la combustion au gaz du moteur thermique. Cette batterie doit être capable de fournir une grande capacité d’énergie en peu de temps. Souvent négligées, les batteries de chariots sont mal ou pas entretenues (pas d’ajout d’eau, débordement d’acide sulfurique compromettant la durabilité de la pile….

La technologie la plus utilisée sur les chariots va être la batterie au plomb mais plus souvent sous forme gel ou AGM car elle nécessite moins de manutention et moins d’entretien. Celles-ci sont capables de fournir une grande quantité d’énergie au démarreur. La plupart des modèles sont ainsi autonomes car après une forte décharge rapide, la batterie va profiter du fonctionnement du moteur pour se recharger (grâce à l’alternateur).

Grace aux technologies de batteries AGM, la recombinaison de gaz se fait toute seule. En effet, lors de la recharge de la batterie, l’eau va se transformer en oxygène au lieu d’hydrogène sur des batteries normales (type plomb ouvert). Généralement, les batteries AGM présentes sur les chariots élévateurs électriques présentent des soupapes pour libérez les gaz et éviter les surpressions (risques d’explosion).
Pour les chariots purement électriques en moteur asynchrone, les batteries généralement utilisées sont 6 batteries traction de 2V avec un circuit monté en parallèle pour atteindre un nombre d’ampère heure adapté au modèle du chariot. La plupart du temps, ce seront des batteries à décharge lente avec une faible intensité. Cette technologie est ainsi utilisée sur :

  • Les chariots élévateurs électriques
  • Les transpalettes électriques
  • Les préparateurs de commande électrique
  • Les gerbeurs électriques
  • Les chariots bidirectionnels et tridirectionnels électriques
  • Chariot élévateur en porte à faux électriques
  • Chariot de golf (c’est le même principe !)

Quelle batterie choisir pour une éolienne ?

Les éoliennes domestiques tendent à se démocratiser. De plus en plus de particuliers cherchent à atteindre l’autonomie énergétique à travers l’éolien. Ainsi, si on ne souhaite pas ou qu’on ne peut pas revendre son électricité à des fournisseurs comme Engie ou EDF, la solution peut être de la stocker afin de la réutiliser plus tard, lorsqu’il n’y a pas de vent. Cependant cela n’est pas une mince affaire, en effet l’éolienne crée du courant alternatif. Comme son nom l’indique, le courant n’est pas régulier, il dépend des variations du vent.

Le problème surgit au niveau de la batterie qui ne peut recevoir que le courant continu, un courant lisse qui transmettra à votre maison un courant constant à la sortie. Si vous avez installé une éolienne domestique sur votre propriété, il vous faudra donc un redresseur avec régulateur de tension intégré pour éviter la surcharge de votre batterie ainsi que sa décharge profonde. Beaucoup de particuliers s’orientent vers l’utilisation d’une batterie voiture dans leurs installations. Il faut être connaisseur pour ne pas la détruire car ces toutes les batteries ne sont pas adaptées à une utilisation éolienne.

Pour le choix de votre batterie, vous aurez plusieurs options:

La batterie plomb ouvert pour une éolienne

Attention à son utilisation :

Vous aurez le choix entre les batteries à plaques minces (communément appelées de démarrage) et à plaques tubulaires (plaques plus épaisses, ce que l’on utilise sur nos bateaux).

  • Batteries à plaques minces (environ 600 cycles) : La solution d’électrolyte est très active, l’acide échange beaucoup avec le plomb ce qui donne un rendement immédiat : ces batteries peuvent fournir beaucoup d’énergie dans un temps très court. Il vous faudra donc les recharger continuellement, notamment avec un système de panneau solaire dans le cas où il n’y aurait plus de vent.
  • Batteries à plaque tubulaires (environ 1200 cycles) : Peu d’échange dans l’électrolyte. Elles sont idéales dans le cas de consommations irrégulières.

La batterie AGM pour une éolienne

Ce sont des batteries sans entretien. Souvent plus coûteuses et ayant moins de capacité de cycles, ce sont des batteries étanches. Elles chargent plus vite que leurs sœurs les batteries à plomb ouvert.

Il existe donc deux types de batteries AGM :

  • La batterie « standard » : qui, comme la batterie AGM à décharge profonde, ne nécessite aucun ajout d’eau.
  • La batterie AGM à décharge profonde : Offre environ 30 à 40% plus de cycle que la standard avec une durée de vie supérieure.

Quelle batterie choisir pour des panneaux solaires ?

 Les installations solaires se démocratisent à vitesse grand V. Promesse de vous apporter non seulement une autonomie énergétique totale mais aussi un complément de revenu en revendant l’électricité produite en surplus.

 Vrai ou faux, si vous n’avez pas de quoi stocker l’énergie produite par votre système de panneaux solaires, vous n’en ferez pas grand-chose. On vous vente aussi les capacités d’une nouvelle batterie : la batterie lithium ion. Cependant, malgré sa performance, elle n’est pas encore recyclable et coûte très cher à l’achat. Pour choisir les batteries qui stockeront l’électricité de vos panneaux solaires, je vous invite à vous référer au paragraphe précédent sur les batteries destinées aux éoliennes. En effet, le solaire peut venir en complément de l’éolien, les batteries pouvant être utilisées par les deux systèmes d’énergie verte !

Retour aux actualités

Publié le 6 avril 2018 Par Antoine DAVID dans : Conseils

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Tous les champs sont obligatoires.