Base nautique : bénéficiez de notre aide au montage de base – Ruban bleu

Envie de changer de vie, bâtir sa propre entreprise et s'installer les pieds dans l'eau ? Les sports nautiques et activités aquatiques ont le vent en poupe. Du canoë kayak pour les amoureux de la nature, au pédalo sur les plus beaux lacs de France jusqu'au jet ski pour les amateurs de sensations, les activités proposées autour d'une base de loisirs attirent un public large et diversifié. Et la France, avec ses kilomètres de côtes et ses plus beaux parcours fluviaux, comptent encore de nombreux recoins en pleine nature où il est possible de monter une base nautique.

Comment monter sa base nautique ?

La création d’une base nautique ou d’un petit port de plaisance ne s’improvise pas. Depuis plus de 25 ans, Ruban Bleu accompagne les porteurs de projets dans leurs démarches. Avec une aire de loisirs à Paris sur le bassin de la Villette, à une base nautique en Jordanie, au Canada ou à Dubaï, Ruban Bleu s’est spécialisée dans l’accompagnement de A à Z de projets personnalisés.

 

Nos experts travaillent avec l’entrepreneur en devenir à définir le projet en détails afin d’établir un cahier des charges et dessiner les besoins requis. L’étude de faisabilité prend en considération l’accessibilité du site, le potentiel à développer, l’estimation du nombre de visites en et hors saison. Nos spécialistes mettent sur pied l’étude administrative avec les questions de demande d’agréments, l’assurance, mais aussi l’aspect juridique en fonction de la géographie de la future base en plein air : chaque zone à sa propre réglementation, notamment au niveau des nuisances sonores : mieux vaut ne pas songer à proposer du ski nautique en plein cœur d’un parc naturel régional. Enfin Ruban Bleu aide chaque créateur de projet à établir un business plan en étudiant quels sont les investissements à mener à court et long terme, quelles charges prévoir, comment définir les tarifs et les modalités de location de matériel ou de bateaux électriques, etc.

 

L’estimation financière permet d’estimer le coût des divers équipements et d’installation, déterminer des éléments tels que le BFR, etc. Cette étude permet ainsi de spécifier les capitaux nécessaires au lancement et d’avoir une idée des subventions que le porteur de projet pourrait se voir attribuer.

Cette analyse a aussi pour but de déterminer la concurrence potentielle des centres d’activités nautiques alentours, tels que les centres de vacances ou les écoles de voile. Cette veille concurrentielle va ainsi permettre de créer un projet personnalisé susceptible d’apporter une offre originale ou de se positionner sur un marché de niche. Si le nautisme séduit autant les sportifs qu’un public familial, il est pourtant inutile de proposer des sports de glisse comme le kitesurf à proximité d’une école de surf par exemple.

Projet de base nautique : les éléments à ne pas oublier

Si créer un club nautique laisse place à l’imagination, il ne faut pas ignorer certains détails. Pour promouvoir et faire vivre cet espace ludique, il faut aussi exister sur internet. Les services de réservation de bateaux et matériel en ligne pour les particuliers sont incontournables.

 

La location de bateaux a ses exigences. Quel que soit la taille de la flotte, chaque embarcation qu’elle soit destinée aux sports comme le dériveur, le catamaran, l’aviron ou bien une simple barque de balade, doit être assurée. L’entretien des bateaux, la révision des moteurs, le renouvellement des pièces détachées mais aussi le système de géolocalisation des bateaux sont à prendre en compte.

 

Depuis quelques années, le marché du bateau électrique tend à s’imposer en Europe. Idéale pour une balade sur voie fluviale à la demi-journée, cette embarcation sans permis bateau offre une navigation douce, silencieuse, sans émission de CO2 et donc respectueuse de l’environnement. Contrairement aux bateaux à moteur thermique, le bateau électrique est plus économe : finis les frais d’essence et d’entretien du moteur ; Il est possible de souscrire à une formation technique pour se familiariser au fonctionnement des bateaux électriques. Il suffira d’installer des bornes sur le ponton pour recharger les batteries.

Les activités pour dynamiser sa base nautique

Pour attirer la foule, le centre de loisirs doit être vivant à chaque saison. Si le site est ouvert toute l’année, il faudra rythmer la base en proposant des cours particuliers pour s’initier ou se perfectionner aux sports et loisirs comme le funboard, windsurf, char à voile ou optimiste.

 

Les sites naturels autour du plan d’eau doivent être mis en valeur. Un espace de pique-nique et une aire de jeux sont simples à installer sur les berges ou au bord du lac. Un petit terrain de beach-volley dans le sable fin est toujours apprécié.

 

Pendant la période estivale de juillet août ou pendant les vacances scolaires, il faut mettre l’accent sur les activités familiales. Pour permettre aux adultes et enfants de profiter de l’eau, il est conseillé de miser sur le matériel de jeu annexe comme la bouée tractée, un petit toboggan aquatique ou une tyrolienne pour les petits moussaillons. Pour les grands, si la location de bateaux est incontournable, l’initiation au paddle fait partie de ces activités nautiques à la mode.

 

En annexe, une buvette snack est cruciale. Un centre d’hébergement ou zone d’accueil pour camping-cars attireront un plus large public.

+33 (0)2 40 48 74 33