Petite liste d’idées de balades fluviales sur voies navigables par régions françaises (3/3)

#Actualités #Conseils

Nos idées de balades fluviales sur les voies navigables par régions

 

Les bases nautiques se préparent petit à petit à hiverner, marquant ainsi la fin de la saison. Certaines restent néanmoins ouvertes jusqu’à fin septembre !

Alors, pour la rentrée, nous vous proposons de découvrir les régions de France sous un nouvel angle. Prenez le temps de sillonner les voies navigables françaises, qui n’ont rien à envier au reste du monde !

Les bateaux électriques sans permis Ruban Bleu Electric Boats sont présents sur tout le territoire français. Pour ceux qui partent en vacances au bord de la mer ou aux pieds des montagnes en septembre, et ceux qui souhaitent tout simplement profiter de leur week-end, peut-être aurez-vous la chance de découvrir ou redécouvrir nos bateaux dans une des nombreuses bases nautiques qui en possèdent.

 

Parcours fluviaux par régions à ne pas rater :

 

Nouvelle Aquitaine

200 km de voies fluviales sur le canal de Garonne, la région Nouvelle-Aquitaine est un espace de navigation d’exception pour les plaisanciers en quêtes de paysages riches et diversifiés. Entre vignobles, faunes et flore luxuriantes, cités médiévales, villes d’Art et d’Histoire, villages pittoresques, stations balnéaires et plaisirs culinaires…etc.

Le tourisme fluvial en Aquitaine est une façon originale de découvrir celle superbe région qui est très réputée pour ses vins et sa gastronomie.

Une location de bateau sans permis, vous permet de sillonner à votre rythme le Canal de la Garonne entre Bordeaux et Toulouse. N’hésitez pas à faire escale dans des villes et villages comme Agen, Montauban ou Nérac, le long de la rivière Baïse. Traversez une campagne verdoyante, où les vergers et vignes alternent avec des villages médiévaux enchanteurs.

Des souvenirs inoubliables assurés !

 

Photographies de ©S.Laval

Auvergne Rhône-Alpes

Cette région possède un bassin très riche, dominé par deux voies navigables majeures, le Rhône et la Saône. Il abrite des perles comme le canal de Savières, reliant le lac du Bourget au Rhône, le canal d’Arles à Fos, le canal Saint-Louis, le Petit Rhône qui traversent la Camargue ou encore la Seille, rivière charmante.

Sur votre parcours fluvial, vous aurez la chance de visiter Saint-Jean-de-Losne, une ville marinière et de confluence. Vous pourrez également visiter des villes portuaires qui ne se contentent pas de dévoiler leur richesse historique, patrimoniale et culturelle, mais qui vous invitent à la dégustation avec tous vos sens.

Les escales possibles :

Lyon, Valence, Avignon, Arles, Chalon-sur-Saône, Mâcon…etc.

S’ajoutent également des lieux incontournables tels que les Saintes-Maries-de-la-Mer et les Roches-de-Condrieu.

Vous traverserez des vignobles, croiserez des montagnes et des bocages, des marais et des villages…etc.

  • De Seyssel à Lyon (pas de navigation entre Lyon et Sault-Brénaz)

    En ayant recours à des engins de transbordement, le plaisancier peut s’offrir le Haut-Rhône en empruntant de longs biefs montagneux aux dérivations spectaculaires sur un parcours de 57 km. Le bonus de la traversée se situe à Savières, avec la bifurcation vers le petit canal de 4 km aux rives de charme, qui atteint le lac du Bourget et Aix-les-Bains.

    Cette navigation dans un écrin de montagne offre des paysages somptueux et permet la découverte de vignobles, de villages, de châteaux et autres monuments, mais aussi de faire escale à Lyon et son nouveau port de plaisance dans le quartier de la Confluence et de son musée futuriste.

  • Le Lac du Bourget

    Il présente la particularité rare en Europe de voir son cours s’inverser naturellement et en intégralité lors des crues du Rhône. Il peut alors monter de plusieurs mètres, les eaux qu’il reçoit du Rhône se rajoutant à ceux de ses affluents naturels.

    « Ô temps ! suspends ton vol »… Tout le monde connaît ce vers de Lamartine. Mais peut-être pas la statue du poète érigée à Chindrieux, au bout du lac du Bourget, sous le château de Châtillon. Cachée dans une crique, Alphonse de Lamartine contemple le lac.

  • Le canal de Savières

    Il prend sa source à l’extrémité septentrionale du lac du Bourget dans les marais de Chautagne. Après une course de 4,5 km et se jette dans le Rhône juste après la traversée du village de Chanaz (petite Venise savoyarde). Sous la gestion de l’État et de la compagnie nationale du Rhône, ce canal est essentiellement dédié à la navigation touristique accueillant des bateaux de plaisance et de croisière.

 

 

Occitanie

La région Occitanie compte 900 km navigables et flottables, répartis sur 21 voies (10 canaux, 3 rivières, 6 fleuves et 2 branches secondaires) traversant 9 départements.

Le canal du Midi est un canal de navigation français qui relie Toulouse à la mer Méditerranée depuis le XVIIème siècle. D’abord nommé « canal royal de Languedoc », les révolutionnaires le rebaptisèrent en 1789 « canal du Midi ». À partir du XIXème siècle, le canal latéral à la Garonne, qui double la Garonne de Bordeaux à Toulouse, prolonge le canal du Midi pour fournir une voie navigable de l’océan Atlantique à la mer Méditerranée : l’ensemble des deux canaux est dénommé « canal des Deux-Mers ».

Le canal du Midi se situe dans le sud de la France, dans les départements de l’Hérault, de l’Aude et de la Haute-Garonne, ainsi que du Tarn pour un bout de son système d’alimentation.

Ouvrage d’art exceptionnel, considéré comme l’un des plus grands chantiers du XVIIème siècle, le canal du Midi révolutionna le transport fluvial et la circulation dans le Midi. Le défi, relevé par Pierre-Paul Riquet, son concepteur, était d’acheminer l’eau de la montagne Noire jusqu’au seuil de Naurouze, le point le plus élevé du canal. Louis XIV autorisa alors le début des travaux par un édit royal d’octobre 1666. Supervisé par Pierre-Paul Riquet, le chantier dura de 1666 à 1681, sous le contrôle de Jean-Baptiste Colbert.

Le canal du Midi est l’un des plus anciens canaux d’Europe toujours en fonctionnement. Depuis 1996, il est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

 

Provence-Alpes-Côte d’Azur

Le Rhône est l’un des principaux fleuves d’Europe, et le plus impressionnant fleuve français. Long de 812 km, il constitue l’épine dorsale des territoires qu’il traverse, de sa source suisse dans les Alpes jusqu’à la mer Méditerranée.

Il traverse et unit trois régions de forte activité économique : Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur (respectivement 2ème et 3ème en termes de PIB) et Languedoc-Roussillon.

Cette région est également traversée par un autre fleuve, Le Var, long de 114km. Il passe dans les deux départements des Alpes-de-Haute-Provence et Alpes-Maritimes, puis termine sa course dans la Mer Méditerranée.

Des escales dans les villes d’Avignon et d’Aix en Provence sont tout à fait envisageables. L’incontournable Étang de Berre depuis Vitrolles est également un lieu incontournable de cette région. Cet étang est une véritable lagune côtière, c’est le second plus grand étang salé d’Europe.

Mais la pépite de cette région, en termes de navigation fluviale, est sans aucun doute le plus grand canyon d’Europe serpenté par la rivière Verdon. Cet endroit, aussi appelé Gorges du Verdon, se situe entre les communes de Castellane et de Moustiers-Sainte-Marie. Ce lieu offre des paysages somptueux.

 

 

À lire aussi :

Petite liste d’idées de balades fluviales sur voies navigables par régions françaises (1/3) et Petite liste d’idées de balades fluviales sur voies navigables par régions françaises (2/3)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devis gratuit La Boutique +33 (0)2 40 48 74 33